NEW YORK, WE HAVE A PROBLEM. L’ANOMALIE D’HERVÉ LE TELLIER.

« — Je ne comprends pas. Le même avion s’est posé deux fois ? » Grand mystère, les mêmes passagers du même vol Air France ont à quatre mois de distance essuyé les mêmes fortes turbulences au-dessus de la Nouvelle-Écosse avant d’atteindre les Etats-Unis. Comme si l’appareil et sa cargaison humaine avaient été dupliqués par une méthode inédite et dans un but inconnu. Immédiatement sur les dents, les services secrets américains cherchent explication du côté de la communauté scientifique dont les représentants font assaut d’hypothèses vertigineuses qu’ils s’efforcent pourtant de simplifier à l’intention de Donald Trump : « C’est comme si l’USS Enterprise surgissait en deux points de l’espace, s’enflamme Miller, avec deux capitaines Kirk, deux docteurs Spock, deux… » Si vertigineuses, en vérité, qu’elles mettent la plupart en doute ce que nous tenons (presque tous) pour acquis, à savoir la réalité : « Dans notre hypothèse, c’est le contraire : nous ne sommes pas des êtres réels. Nous croyons être des humains alors que nous ne sommes que des programmes. Des programmes très évolués, mais des programmes tout de même. »

On pourra certes s’étonner que le président de l’Oulipo délaisse ses parages habituels pour explorer les territoires de la science-fiction — même si l’ombre de Georges Perec plane ici le temps d’un chapitre. Mais Hervé Le Tellier dispose d’un solide bagage pour ce déplacement littéraire, à la fois très renseigné sur la théorie des cordes et sur les techniques de narration des séries américaines. Pré-découpage en épisodes consacrés à quelques personnages principaux (un tueur à gages, un chanteur à succès nigérian, l’auteur d’un best-seller culte par lui défini comme « du Jankélévich sous LSD »), mélange des genres (policier, sentimental, drame familial), effets spéciaux lors des confrontation entre les voyageurs et leurs doubles de l’autre vol… Tout y est et rien et rien ne manquera, pas même la pointe d’humour et Gérard Depardieu pour incarner Trump, dans la plus que probable future adaptation de L’ Anomalie sur Netflix ou Canal Plus. Une certitude qui explique peut-être que l’auteur montre un moindre souci pour la langue qu’à l’ordinaire, plus soucieux des rebondissements de l’énigme que des raffinements du style. Pas une raison pour bouder son plaisir de tourner les pages à vitesse accélérée jusqu’à l’absence de point final. Du moins pour le texte — c’est une autre histoire pour l’humanité.

L’ Anomalie, Hervé Le Tellier. Gallimard

http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Blanche/L-anomalie

Collection Blanche, GallimardParution :

20-08-2020

«Il est une chose admirable qui surpasse toujours la connaissance, l’intelligence, et même le génie, c’est l’incompréhension.»
En juin 2021, un événement insensé bouleverse les vies de centaines d’hommes et de femmes, tous passagers d’un vol Paris-New York. Parmi eux : Blake, père de famille respectable et néanmoins tueur à gages ; Slimboy, pop star nigériane, las de vivre dans le mensonge ; Joanna, redoutable avocate rattrapée par ses failles ; ou encore Victor Miesel, écrivain confidentiel soudain devenu culte.
Tous croyaient avoir une vie secrète. Nul n’imaginait à quel point c’était vrai.
Roman virtuose où la logique rencontre le magique, L’anomalie explore cette part de nous-mêmes qui nous échappe.