« Le voyage de Gulliver », mise en scène : Christian Hecq et Valérie Lesort.


En 1986, dans le cadre de ses « Chroniques de la haine ordinaire » sur France Inter, Pierre Desproges avait brossé le triste portrait d’un artiste de cabaret à la retraite, sous le titre « Misères ». Voici un extrait de ce bel hommage : « Alors, le ventriloque prend dans ses bras le pantin Philémon, qui est son enfant. C’est lui qui l’a fait. C’est lui qui lui a collé les vrais cheveux. Un à un. C’est lui qui lui a cousu le smoking bleu nuit et le système américain invisible. Il l’allonge doucement sur la table à repasser avec une brosse à dents, la même depuis 35 ans, monsieur, il fait briller une dernière fois les vernis noirs. Et puis, avec toujours la même délicatesse, il couche le pantin Philémon à côté du corbeau très comique de 85 cm, dans la mallette satinée qui leur servait jadis, pendant les tournées des cinémas de campagne. Il ferme lentement le couvercle qui claque à peine dans un chuintement ouaté. C’est comme un bruit définitif de cercueil élégant. Et le ventriloque se lève, il se sent vieux ». 

Dans les années 50-60, des artistes de cabaret se sont produit avec des marionnettes hybrides composées de la tête de l’artiste et d’un petit corps de pantin, avec une voix de ventriloque, parfois. Plus tard, dans les années 80-90, Philippe Genty eu l’idée d’ajouter le théâtre noir à la manipulation de ces marionnettes de petites tailles aux visages humains. 

En 2007, le comédien Christian Hecq et la plasticienne Valérie Lesort, se rencontrent pour le spectacle « Boliloc » de la compagnie Philippe Genty. Tous deux ont acquis une grande expérience de ce type de manipulation, pour ce spectacle, puis dans leurs propres créations. Ils sont entourés d’une fidèle équipe technique : Pascal Laajili pour les lumières, expert en théâtre noir ; Carole allemand et Fabienne Touzi, dit Terzi, pour la création des marionnettes ; et Vanessa Sannino pour les costumes. 

Le Voyage de Gulliver est une libre et très réussie adaptation du roman de Jonathan Swift par Valérie Lesort. Renan Carteaux joue le rôle de Gulliver, tout en étant le narrateur du récit. Il est entouré de huit comédiens dont Valérie Lesort (en alternance), transformés en habitants de l’ile de Liliput où en habitants de l’île voisine de Blefuscu. Huit visages et leurs corps de tissu, qui incarnent les différents personnages du roman. Émerveillés, nous assistons à un voyage poétique plein de drôleries et de surprises. Les tableaux chantés en direct sur les musiques de Mich Ochowiak et Dominique Bataille, sont dignes d’un cabaret surréaliste, dont on retiendra particulièrement l’effeuillage irrésistible de la reine Cachaça. 

Le dialogue entre Gulliver de taille humaine et ses interlocuteurs de 50 cm de hauteur est tout à fait réaliste. La constitution d’un tel spectacle demande un travail de précision extrême pour le jeu et la manipulation. Chaque personnage est manipulé par plusieurs artistes qui réalisent une vraie performance physique, imposée par le théâtre noir. La scénographie intègre un plan incliné conçu de façon à ce que chaque spectateur de ce théâtre à l’italienne puisse entrer dans cette histoire écrite en 1721. Avec cette adaptation, nous assistons également à une satire politique bien actuelle, où n’importe quelle polémique insignifiante peut générer des conflits. 

Enfin, comme les mots de Pierre Desproges, ce « Voyage » demeure un superbe hymne à la différence, bien utile en ces temps troublés et détestables, où n’importe quel chroniqueur peut se prendre pour « Ubu Roi ».

distribution

Une libre adaptation du roman de Jonathan Swift par Valérie Lesort • Mise en scène Christian HecqValérie Lesort

Assistant à la mise en scène Florimond Plantier • Création et réalisation des marionnettes Carole Allemand, Fabienne Tourzi dit Terzi • Assistante à la réalisation des marionnettes Louise Digard, Alexandra Leseur-Lecocq • Scénographie Audrey Vuong • Costumes Vanessa Sannino • Lumières Pascal Laajili • Musique Mich Ochowiak, Dominique Bataille • Accessoires Sophie Coeffic, Juliette Nozières • Collaboration artistique Sami Adjali • Avec David AlexisValérie KeruzoréValérie Lesort / Emmanuelle BougerolThierry LopezLaurent MontelPauline TricotNicolas VerdierEric Verdin / Renan Carteaux

Production : Centre International de Créations Théâtrales / Théâtre des Bouffes du Nord, Compagnie Point Fixe
Coréalisation : Athénée Théâtre Louis-Jouvet
Coproduction : Les Célestins, Théâtre de Lyon ; Espace Jean Legendre – Théâtres de Compiègne ; Théâtre de Caen ; Théâtre de Saint-Maur; Théâtre National de Nice; MA scène nationale – Pays de Montbéliard ; La Coursive, Scène Nationale de La Rochelle ; Théâtre de Sartrouville ; Le Bateau Feu, Scène Nationale de Dunkerque ; Théâtre Edwige Feuillère Vesoul

Avec le soutien du Théâtre Donald Cardwell, Draveil

Avec le soutien du Fonds d’Insertion professionnelle de L’Académie de l’Union – ESPTL, DRAC Nouvelle-Aquitaine et Région Nouvelle-Aquitaine 

https://www.athenee-theatre.com/saison/spectacle/le-voyage-de-gulliver.htm